Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 31 janvier 2017

D'autres 31 janvier (distiques de 2015)

Bonne raison qu'on est de reposer la chatte

Ce matin qu'elle avut du caca sur la patte.

 

L'attaque du Bayern il est été fatal

Comme qu'un vol de gerfauts du charnier natal.

 

On s'a ennui le coach qui tout tout décortique

Si je suis habité sous de vastes portiques.

 

Gros tacle ma cuisse semble d'un gros méchoui

Que le vierge vivace et le tel aujourd'hui.

 

Quand joue-je à l'US Boulogne j'avais content

Où qu'on n'a pas sérieux quand on est dix-sept ans.

 

Le coach m'est dit à moi j'ai un joueur instable

Où que l'espoir luit brin de paille dans l'étable.

 

On a facile de dribbler et bien kiltran

Où que je suis fait rêve étrange pénétrant.

 

Comme il est très loupu la passe Adil Rami

Ne suis-je donc vivu que de cette infâmie.

 

On a dur d'être vu lui tombi dans les pommes :

Pour grand que soit Messi il a ce que l'on sommes.

 

Comme quand à Marseille mes défenseurs vannés

La valeur n'attendont pas le nombre d'annés.

 

La grammaire ça n'a pas mon fort mais le sport

Nous nous voisons trois mille au stade le vieux port.

 

Zahia qu'elle est viendue me pépon la mi-temps

Et le combat s'arrêt faute les combattemps.

 

Le coach que sur le banc tandis je m'a repose :

« Observe exactement la loi que je t'impose. »

 

Quand j'a mal à le dos sans football je s'ennuie

Si ç'a pendant l'horreur d'un profonde que nuit.

Écrire un commentaire