Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 06 juillet 2022

06072022

 

Ce matin aux Tanneurs en voiture, exceptionnellement, afin de rapporter la vaisselle sale du pot de fin d’année, ainsi que les cadavres de bouteilles (pas tant que ça, j’avais vu grand). J’ai aussi mis le frigo de la salle des casiers à dégivrer, en espérant que la bassine placée sous le gros bloc de glace obstruant le freezer suffira à contenir l’inondation. Comme je ne pourrai pas m’y rendre demain (aller-retour à Rennes), on va croiser les doigts.

À 11 h délibérations de L1, avec une quinzaine de « repêchés » tout de même.

À 17 h 30 j’ai passé 45 minutes en visioconférence avec une étudiante de L3 très gentille et dans une situation inextricable, redoublante, et qui n’a toujours pas validé son année (et de loin). Face à son désespoir, j’ai tenté de trouver des mots réconfortants en lui suggérant plusieurs pistes pour essayer de voir l’avenir sous un jour moins sombre, en lui proposant même de lui écrire des lettres de recommandation. Impression d’impuissance.

 

19:13 Publié dans 2022 | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire