Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 15 avril 2023

15042023

En ce premier jour de « vacances », à la veille de partir dans les Landes, il aurait fallu que je trime sur les services 2023-24, mais, à la fois désabusé par la situation de blocage qui dure et qui ne donne aucun signe d’amélioration future et épuisé par ces dernières semaines, je me suis traîné. J’ai quand même passé la matinée à répondre à mes mails, à organiser le recrutement des ATER et rédiger mes évaluations de dossiers.

 

La situation politique et sociale est désespérante. Dès que je lis un article, souvent dans des journaux ou revues étrangères, sur la sécheresse, l’accélération aggravée du changement climatique, j’ai l’impression – paralysante, néfaste – qu’on fonce dans le mur et qu’avec l’aveuglement destructeur des politiques capitalistes il est déjà trop tard, qu’il ne nous reste qu’à assister impuissant-es au désastre, à tout voir cramer…

 

17:05 Publié dans 2023 | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire