Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 29 janvier 2017

Un seul chant amébée

S'il est un point quelconque où l'espace et le temps,

Semblables aux deux voix d'un seul chant amébée,

Rivalisent à mort pour renaître, j'entends

Les lointains unissons de ces deux combattants

Fleurir avec nos mots comme leur retombée.

 

Jacques Réda. Le Tout, le Rien et le reste, 2016, pp. 44-5.

Écrire un commentaire