Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 04 décembre 2020

{bernaches}

Avant-avant-avant-avant-avant-avant-avant-avant-avant-avant-avant-avant-avant-avant-avant-avant-avant-avant-avant-avant-avant-hier j'ai fêté quarante-six bernaches, mot qui désigna longtemps pour moi des oies que je ne vis d'abord qu'au Teich, puis parfois tout de même à l'état sauvage, avant de m'installer en Touraine, où ce terme désigne aussi, voire avant tout, le vin doux, ou le bourret comme on dit dans les Landes, sauf que la bernache est moins douce et moins goûtue que le bourret, et que, très accessoirement, elle est trois fois plus chère. Ce jour de mes 46 bernaches, nous l'avons célébré au Vouvray moelleux de chez Aubert. Oh ça va, je picole pas souvent.

 

07:40 Publié dans Balayages | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire