Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 26 janvier 2017

Gymnosophie

Dans les Onzains germains, je n'avais pas prévu ces germains chevelus, ces corps non glabres. Les voici, statuaires de chair plaquées en deux dimensions sur la texture. Deux corps comme énormes, ou comme des portes, comme des échelles dogons peut-être. Deux portes fermant leurs fenêtres.

Que ça rigole hilare bêtement en haut, en vol, ça ne désarme pas.

La main d'une des deux géantes — peut-on nommer autrement ces colossales figures de terre cuite (se détachant sur la terre cuite, obstruant presque de leur rire de caveau l'échappée sur le bleu de l'océan ou du ciel) — lui trifouille l'entre-jambes ou le nombril. L'autre déesse — peut-on nommer autrement ces vénus figées et énergiques — se dévisse l'oreille, hilare aussi d'être une TSF.

Hier est mort Harry Mathews, auteur des Singular pleasures.

Verrait-on autrement ces deux figures houblonnées sur fond de boue de taupinière, si l'on n'avait relu quelques-unes de ces masturbations ?

Y a-t-il autre chose de mort dans la dent du regard ?

Cousinage de blés mûrs parés pour la germination. Le ciel océan se ravise et s'esquive.

Écrire un commentaire