Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 13 septembre 2017

Être comme des œufs en gelée : petit sondage

Cherchant à renouveler mes exemples traductologiques d'équivalences (ou modulations lexicalisées) en vue de mes deux cours de troisième année et d'agrégation interne, je parcours des listes d'expressions idiomatiques, dont celle-ci qui ne fait pas partie d'une base de données restreinte et n'est pas sans comporter quelques erreurs ou bizarreries, et me trouve à réfléchir à l'expression être comme un coq en pâte.

aspic.jpgIl se trouve que je subis à haute dose, pour des raisons familiales, pas mal d'épisodes de la série de Kaamelott. Or, dans un épisode, le tavernier dit aux chevaliers Karadoc et Perceval : « j'ai mis une bûche au feu, vous allez être comme des œufs en gelée ». Comme souvent avec les textes d'Alexandre Astier, on comprend l'expression même sans la connaître au préalable : ici, être comme des œufs en gelée a la même signification qu'être comme un coq en pâte.

Toutefois, une rapide recherche sur Google confirme que la majorité des occurrences de cette expression sur le Web provient de sites citant Kaamelott. Si on exclut de la requête le mot-clef ‘Kaamelott’ et le mot-clef ‘bûche’, on s'aperçoit que, hormis les recettes de cuisine dans lesquelles il s'agit littéralement d'œufs en gelée, l'expression est loin d'être courante, mais surtout qu'elle est loin d'avoir un sens homogène. Ainsi, dans un article de Libération de février 2001 (donc antérieur à la série Kaamelott), l'expression est employée pour désigner des visages anxieux ou renfrognés.  Dans un récit de science-fiction publié dans la revue Nebular (n° 34), elle sert à souligner l'apparence identique des robots.

 

Je lance donc appel à collaboration, sous forme d'un petit sondage :

Question n° 1 : Connaissiez-vous cette expression ?

Question n° 2 : Si oui, avec quel sens ?

Question n° 3 : Connaissiez-vous cette expression indépendamment de la série Kaamelott ?

Question n° 4 : Y a-t-il, selon vous, une origine géographique de cette expression ?

Réponses ci-dessous en commentaire, please.

 

(Image : Claude Garnier.)

Commentaires

Question n° 1 : Connaissiez-vous cette expression ? Non...
Question n° 2 : Si oui, avec quel sens ? x
Question n° 3 : Connaissiez-vous cette expression indépendamment de la série Kaamelott ? x
Question n° 4 : Y a-t-il, selon vous, une origine géographique de cette expression ? x

Écrit par : CFD | mercredi, 13 septembre 2017

Bonjour,
Voici mes réponses
1) oui
2) par kaamelot et la fameuse règle du sirop. Je ne connaissais pas mais j en ai déduit que cela équivalait à des coqs en pâtes.
3) non
4) je ne pense pas

Écrit par : Charlotte | mercredi, 13 septembre 2017

Question n° 1 : Connaissiez-vous cette expression ? non

Question n° 2 : Si oui, avec quel sens ? non

Question n° 3 : Connaissiez-vous cette expression indépendamment de la série Kaamelott ? non

Question n° 4 : Y a-t-il, selon vous, une origine géographique de cette expression ? je ne sais pas

Écrit par : AB | mercredi, 13 septembre 2017

1 : non
2: -
3: non
4: ?

Écrit par : FB | mercredi, 13 septembre 2017

Question n° 1 : Connaissiez-vous cette expression ? oui
Question n° 2 : Si oui, avec quel sens ? seulement par Perceval dans Kaamelott
Question n° 3 : Connaissiez-vous cette expression indépendamment de la série Kaamelott? Non
Question n° 4 : Y a-t-il, selon vous, une origine géographique de cette expression ? ??

Écrit par : Lucie | mercredi, 13 septembre 2017

Non à toutes les questions. Désolée !

Susan

Écrit par : Susan Baddeley | mercredi, 13 septembre 2017

Non, —, non et non.

Écrit par : JYP | mercredi, 13 septembre 2017

Non à toutes les questions (en fait les 2, 3 et 4 n'ont de sens que si on répond oui à la 1e...)

Écrit par : Elizabeth Legros Chapuis | mercredi, 13 septembre 2017

Question n° 1 : Connaissiez-vous cette expression ? par Kaamelott

Question n° 2 : Si oui, avec quel sens ? celui que lui donne la série

Question n° 3 : Connaissiez-vous cette expression indépendamment de la série Kaamelott ? non

Question n° 4 : Y a-t-il, selon vous, une origine géographique de cette expression ? A voir car Astier utilise beaucoup de lexique lyonnais

Écrit par : marie-aude | mercredi, 13 septembre 2017

Mis à part dans Kaamelott, non, pas dans ce sens, mais ça m'agace car je suis quasiment sure de l'avoir entendue dans un autre sens.
Donc origine géographique du Royaume de Kaamelott bien sûr
Je réfléchis et je reviens vers toi.
Je crois que c'était serrés comme des œufs en gelée...mais je ne veux pas t'induire en erreur.

Écrit par : Delphine | mercredi, 13 septembre 2017

J'ai retrouvé : milieu éducatif
Vos enfants, arrêtez de les couver comme des œufs en gelée

-----> ça confirme qu'il faut que j'arrête d'écouter les conseils ridicules sur ma fille surtout quand le psy à la petite semaine parle comme Perceval?

Expression nordiste comme pain au chocolat et sac en plastique ?

Écrit par : Delphine | mercredi, 13 septembre 2017

1. Non
2. Non
3. Non
4. Je ne sais pas.

Écrit par : Stephen Hicks | jeudi, 14 septembre 2017

Question n° 1 : Connaissiez-vous cette expression ? NON

Question n° 2 : Si oui, avec quel sens ? x

Question n° 3 : Connaissiez-vous cette expression indépendamment de la série Kaamelott ? NON

Question n° 4 : Y a-t-il, selon vous, une origine géographique de cette expression ? NSP

Écrit par : Michelle | vendredi, 15 septembre 2017

1. Non... pas retenu tout K. par cœur (ni tout vu).
2. n/a
3. Non
4. Peut-être ! Beaucoup d'expressions obscures ont une origine régionale voire familiale (dynastique) ; le talent d'Astier ne le contraint pas à être original à 105% :)

Écrit par : Claire | samedi, 16 septembre 2017

Merci à toutes & tous pour votre participation au petit sondage...

J'aurais dû le préciser, mais évidemment / effectivement, les questions 2, 3 et 4 n'ont de sens que si on répond OUI à la 1.

(C'est le tavernier qui dit ça, pas Perceval. ;) )

Écrit par : Guillaume Cingal | mardi, 19 septembre 2017

Écrire un commentaire