Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 15 juillet 2020

Concordance des lieux

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de notre ami C°. Il faut que je lui envoie un mail, d’autant que je n’ai pas répondu à sa réponse du 10. Il commence ses vacances en Dordogne, chez ses parents, mais cette année n’ira pas au Pays basque, et pour cause. D’ailleurs, plusieurs pays reconfinent partiellement (Inde, Etats-Unis, Espagne). Hier le Président a annoncé que le masque serait probablement obligatoire dans les lieux clos, et sans doute à partir du 1er août. Cette obligation devrait déjà être de mise depuis plusieurs semaines ; beaucoup de gens ont relâché toute vigilance, et même si à Tours je n’ai pas constaté les 70% de gens sans masque dont il est question à la radio, il n’y évidemment plus 100% de gens qui le portent.

Aussi à retenir : le community manager de Macron, sur Twitter, avait abusé de la cocaïne hier. Ou Macron se trumpise davantage que je ne le pensais.

 

Hier soir, traditionnelle partie de belote. Depuis qu’O* a appris à y jouer (cela fait 4 ans, peut-être 5 même), nous faisons traditionnellement équipe, C* et moi, tandis qu’O* joue avec mon père. Ils nous ont battus aux deux parties de mille, comme d’habitude ai-je envie de dire. Je ne joue pas très bien, certes, mais lui et mon père ont surtout une chance assez constante : difficile de lutter contre ça.

 

6 h. Comme hier je me lève tôt. J’entends à présent la pluie tomber à verse. Un moustique me tourne autour, à la cuisine.

 

6 h 45. La pluie a cessé presque aussitôt. J’ai tué à mains nues le moustique qui m’avait piqué pendant que je sirotais mon café en écrivant le début de ce billet. La journée peut commencer (on dira).

 

06:48 Publié dans *2020* | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire