Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 01 février 2021

de vieux suidé...

de vieux suidé qui sue sa semoule salée

l'odeur (semoule de maïs jaune à outrance

salée) la chambre à coucher entrée dans la transe

s'aère, hop hop hop ! voilà ! s'en est allée

 

l'odeur de vieux bestiau quoique délavé rance

et relavé cent mille fois sur le métier

(lecteurices je le demande : où donc étiez-

vous ?) heureux comme le chien d'un évêque en France

 

-- tout aéré, ainsi, foin de ce galetas

où dans la nuit d'hiver rêveur tu haletas,

où tout a pris depuis le rythme chaud de l'ambre

 

(et sa couleur) lacté, dans la blancheur reve-

nue de calendrier (février ou novembre),

où songer dans les soies, je le veux, mon neveu !

 

Écrire un commentaire