Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 01 février 2018

« Sauvez l'Université du Sheitan » : un mouvement social gangréné par l'islamisme ?

20180201_080018.jpg

 

Voilà où on en est...

J'ai pris cette photo il y a quelques instants sur mon lieu de  travail, le site Tanneurs de l'Université François-Rabelais.

Mon avis personnel sur la réforme Vidal et sur la mise en place de la plate-forme ParcoursSup compte peu ici (je l'ai un peu détaillée au détour de commentaires sur Facebook) ; ce qui est choquant, et très grave, c'est qu'un mouvement social légitime se décrédibilise en usant du discours des islamistes.

Que nous dit cette affiche ? Elle nous dit que l'Université est menacée par le sheitan : le diable en arabe, donc. Et plus précisément : le diable selon l'Islam.

Qui est ce sheitan ? Les réformes du gouvernement, on suppose, à moins que ce ne soit le gouvernement lui-même ? On ne sait pas. Ce n'est pas grave. Le discours des fondamentalistes ne fait pas dans le détail : ce à quoi il s'oppose, c'est le mal, point barre.

Sauf qu'ici il y a comme un léger problème : l'Université française porte les valeurs de tolérance, de liberté, mais aussi et surtout d'esprit critique. L'esprit critique veut que, sur le terrain des idées, on n'use pas de concepts obscurantistes. Ainsi, face à ce genre d'affiche, je serai toujours du côté de ceux que l'on traite de sheitan.

Avec un tel discours de haine, un discours aussi rétrograde, les auteurs de cette affiche ont déjà perdu leur combat, si tant est que leur combat soit de rassembler contre les réformes du gouvernement. Si leur combat, comme je le soupçonne, est plutôt de démontrer que les islamistes ont déjà gagné en noyautant la gauche radicale de l'intérieur, alors peut-être ont-ils gagné.

Commentaires

Oui ... sauf que Sheitan c'est aussi un film d'horreur paru en 2006. Je ne l'ai pas vu mais, à mon avis, c'est l'unique référence des concepteurs de l'affiche bien loin de l'analyse que tu fais ici.

Écrit par : cété | jeudi, 01 février 2018

Pas sûr. Je photographiais l'affiche quand deux de mes étudiantes de L3 sont passées ; l'une des deux était choquée et avait la même analyse que moi.

Par ailleurs, il va de soi que l'inculture est toujours une explication valable, si ce n'est que l'inculture ici rejoint ce que j'écris dans mon analyse : le noyautage ne peut se faire que sur un fond d'inculture.
Sheitan n'est pas Godzilla ou Ghostbusters : ce n'est pas une référence neutre.

Écrit par : GC | jeudi, 01 février 2018

Écrire un commentaire